Cet article vous plaît ? Partagez le sans attendre !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 3 octobre dernier, LA DEPECHE publiait cet article sur leur site et sur journal papier.

Article de Gil Bousquet.

“Après dix années passées dans des fonctions de recrutement dont cinq ans en Irlande chez Approach People, Vincent Furlan, 30 ans, est revenu sur ses terres toulousaines.

Il a ouvert au début de l’année le cabinet de recrutement Feelinks qui entend bousculer le marché de la chasse de compétences. «Je voulais créer un cabinet différent des autres en lançant le recrutement événementiel à Toulouse» résume le jeune entrepreneur. Le but de Feelinks est d’en finir avec le traditionnel face-à-face entre le recruteur et le candidat afin de mener un échange «plus naturel».

En créant des événements sur mesure, le cabinet toulousain permet aux recruteurs de «rencontrer les candidats dans un cadre décomplexé tout en leur permettant de travailler sur leur marque employeur» justifie Vincent Furlan. Et la méthode semble fonctionner auprès d’un public que les cabinets de recrutement traditionnels peinent à attirer. Ainsi début octobre, Feelinks a organisé une conférence avec des influenceurs autour d’ateliers de réalité virtuelle. Un cadre plus décontracté qui a permis de faire venir Geek et autre génération Y ou Z. Sur un autre cas, les candidats devaient réaliser un cocktail afin de jauger leur capacité d’entraînement dans une équipe.

Aujourd’hui 60 % de l’activité est réalisée dans le recrutement classique et 40 % dans l’événementiel. La start-up des ressources humaines propose aussi de gérer un vrai plan multimédia pour attirer les candidats qui ne viennent pas via les réseaux classiques. Feelinks doit être à l’équilibre dès 2017 pour doubler de taille en 2018.

Gil Boursquet”


Cet article vous plaît ? Partagez le sans attendre !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •